Home / Economie / Ce que veulent les partenaires sociaux: "Nous devons éviter à tout prix d'augmenter à tout prix les taxes à la consommation"

Ce que veulent les partenaires sociaux: "Nous devons éviter à tout prix d'augmenter à tout prix les taxes à la consommation"



Abonnés

François Mathieu


Publié le

Samedi 20 juillet 2019 à 13h35

̵

1; Mis à jour

  © PHOTOPQR / LES PROGRES / JEGAT MAXIME - LYON, 12/05/2012 INTERDICTION DE VENDRE DE L'ALCOOL DEVANT ÊTRE PRISE APRÈS 22 HEURES AU CENTRE VILLE DE LYON. - DANS UN DELICATESSEN DU QUARTIER DE GUILLOTIERE, CLIENTS PATIENTS À LA CAISSE. UNE JEUNE FEMME ACHETE UN PAQUET DE BIERE

Exclusive

Entreprises & Start-ups

Une note des partenaires sociaux demande au prochain gouvernement fédéral de ne plus payer d'impôts sur les denrées alimentaires. L'idée ne peut cependant pas être enterrée étant donné le contexte budgétaire de la Belgique.

Les négociations sur la formation d'un gouvernement fédéral sont officiellement au point mort. En coulisse, le travail continue malgré tout. Les différents acteurs socio-économiques du pays brassent leurs armes. C'est une bonne guerre. Tout le monde aime faire savoir au futur gouvernement où se situent ses priorités. C'est dans ce contexte qu'il est nécessaire de recadrer la sortie assez forte du Conseil central de l'économie (CEC) sur le secteur de l'alimentation. Une note, sujette à notre perspicacité, qui recommande aux autorités publiques de ne plus toucher ni à la TVA ni aux accises dans le secteur alimentaire. Le titre de cette note – de ce mémorandum, il faut le dire – ne laisse aucune place au doute: "Une industrie alimentaire forte, moteur de notre économie".

1. Que représente l'industrie alimentaire?

(…)


Source link