Home / Sport / Le président de la FIFA réagit aux pleurs racistes dans les stades italiens

Le président de la FIFA réagit aux pleurs racistes dans les stades italiens



Championnats étrangers

Le président de la Fifa, Gianni Infantino, a déclaré à propos du racisme dans les stades que la situation ne s'était pas "améliorée" en Italie, où le match Atalanta Bergamo-Fiorentina a été interrompu quelques minutes dimanche pour des appels racistes au Dalbert brésilien

"Le racisme se bat à travers l'éducation En le condamnant, en en parlant, nous ne pouvons accepter le racisme dans la société et dans le football ", a déclaré Infantino, invité de la chaîne Rai2.

Peu de temps auparavant, le match Atalanta-Fiorentina avait été interrompu quelques minutes après des hurlements racistes visant Dalbert, l'équipe brésilienne du club florentin.

L'ancien joueur de Nice s'est plaint à l'arbitre du match, M. Orsato, qui a mis fin au match et a demandé la diffusion d'un message par l'annonceur du stade. Ce message a été salué par de forts sifflets.

"Nous devons identifier les auteurs et les expulser des stades, nous avons besoin de peines claires, car en Angleterre, n'ayez pas peur de condamner les racistes, nous devons nous battre jusqu'à la fin", a déclaré Infantino.

Depuis le début de la saison, l’Inter Milan Red Devil, Romelu Lukaku et le Ivoirien de Milan AC Franck Kessie ont déjà été pris pour cibles par des cris de singe.

La saison dernière, Blaise Matuidi, Kalidou Koulibaly et Moïse Kean étaient les victimes de ce phénomène qui se répète depuis des années en Italie.


Source link