Home / Technology / Decathlon Rockrider e-ST 900: revue, test et spécifications – Vélo électrique

Decathlon Rockrider e-ST 900: revue, test et spécifications – Vélo électrique



Le vélo de montagne à assistance électrique se démocratise mais reste souvent assez coûteux. Leurs prix dépassent souvent la barre des 3 000 € chez les grandes marques, ce qui laisse un boulevard aux spécialistes de la grande distribution sportive, y compris Decathlon. La marque française se lance dans le créneau des motos à moins de 2 000 € avec sa Rockrider e-ST 900 à moteur central (deux fois plus de couple que la précédente Rockrider e-ST 500, 1 299 €). 19659002] L'e-ST 900 intègre un moteur Brose T de 250 W avec un couple impressionnant de 90 Nm, associé à une batterie de 504 Wh pour bénéficier de performances et d'une autonomie suffisante pour les excursions en montagne. Equipé de pneus de plus de 27,5 pouces, suspendu par une fourche avant Rockshox Judy et équipé d’une transmission Shimano Deore, ce semi-rigide est avant tout le rapport qualité-prix / performance, puisqu’il ressort à 1

999 €. Un prix de vente agressif compte tenu de son équipement.

Avec ses gros pneus et surtout sa batterie surmontant une bonne partie du tube de descente, le Rockrider e-ST900 impose et ne peut cacher son caractère électrique, malgré une couleur sobre grise, noire et blanche. Le moteur Brose est également clairement visible, placé dans son couvercle de protection le long du même axe que la batterie.

L'intégration de ces composants donne une place de choix au plastique et les finitions laissent malheureusement un peu à désirer. Une marque particulière sur la connexion en caoutchouc entre le carter moteur et le tube de selle, qui assure une étanchéité plutôt rugueuse. En général, la saleté peut trop s'infiltrer dans le carter, rendant le nettoyage plus difficile. Cela n'échappera probablement pas à un nettoyage en profondeur de temps en temps, mais il faudra démonter certaines pièces … Rien d’anormal cependant à ce niveau de gamme, nous n’entendons pas une intégration totale de la batterie ni une intégration parfaite de la batterie. le moteur avec le cadre. C’est précisément ce qui distingue un VTTAE 2 000 € autres modèles 50% ou 100% plus cher (semi-rigide, car une bonne assistance électrique tout suspendu tourne autour de 4 000 €..]

L’intégration de niveau doit donc pas trop difficile, mais les ingénieurs de Decathlon sont toujours parvenus à maintenir une géométrie du cadre similaire à celle des vélos de montagne classiques (soi-disant "musclé"). Si ce n'est la forme incurvée des gars et le tube horizontal – qui donne cependant un peu Plus de caractère pour la moto – nous sommes donc confrontés à un cadre de dimensions raisonnables. Les bases restent assez courtes (449 mm) grâce à l’orientation vers le haut du moteur, limitant ainsi l’empattement de la moto pour maintenir une bonne maniabilité, tandis que la profondeur du châssis ( atteindre ) varie assez nettement entre les tailles S et XL (de 379 mm à 445 mm) pour s'adapter à tous les gabarits. La position de conduite est encore assez simple pour un VTT et il est même possible de régler l'angle de la tige à remontez la suspente (5 pas de 7,5 mm, de 0 à 30 mm) et adoptez ainsi la position de pilotage que nous préférons (plus ou moins couché).

Problème de confort justement, nous apprécions les pneus larges 2.8 "Taipan Koloss 27.5+ qui assurent une bonne absorption des chocs et compensent un léger manque d'amortisseur arrière. La moto est plutôt lourde (22,1 kg en taille M) et son cadre en aluminium 6061 rigides, le choix des pneus larges nous semble pertinent, d'autant plus qu'un VTTAE a besoin d'une bonne adhérence pour assurer la traction; notez que s'il est monté sur des jantes de 36 mm (Sunringle Duroc 40) compatibles aluminium sans chambre à air . [19659006] Le siège Twin Ergofit Evo offre quant à lui un bon amorti pour un VTT grâce à une bonne épaisseur de mousse. Ra tige de selle à suspension pour plus de confort, le diamètre de 31,6 mm de la potence d'origine étant standard, mais une assise télescopique poste est recommandé si l'alternance de hauts et de bas est souvent utilisée.

Du côté de la roue avant, on peut toutefois compter sur la fourche hydraulique Rockshox Judy pour compenser les impacts. Avec sa course de 120 mm, son réglage du rebond et son té blocage, cette fourche d'entrée de gamme est i traiter pour le cross-country ou le trail running.

Bien que ce soit un VTT, Decathlon fournit l’éclairage, les cloches et les catadioptres avec son e-ST 900. Des pédales en plastique à entrée plate sont également livrées, mais elles seront bientôt remplacées par d’autres pédales de meilleure qualité. 19659002] En ce qui concerne le contrôle de la motorisation, nous avons un petit ordinateur de bord tout-en-un fixé à côté du guidon gauche. Il s'allume simplement en maintenant enfoncé le bouton du haut. La navigation dans les menus est facile avec un petit joystick à 4 directions cliquable

L'écran d'accueil indique la vitesse instantanée, le mode d'assistance sélectionné et la durée de vie restante de la batterie. . Pour obtenir une estimation de la distance en kilomètres, de la distance parcourue ou de la puissance exercée sur les pédales (en watts), il est nécessaire de faire défiler les écrans à l’aide du joystick. Dommage que cette information puisse enfin être affichée en même temps que la vitesse instantanée et, surtout, le niveau d'assistance choisi! Il faut en effet rester dans le menu principal pour savoir quel mode est activé, ce qui n’est pas pratique. Un petit bonus, une prise micro-USB est disponible sur le côté droit pour alimenter un smartphone ou un GPS, par exemple.

Élément clé de ce moteur central VTTAE Decathlon, Brose T, il met tout en oeuvre pour son impressionnant couple de 90 Nm (lorsque la plupart des moteurs en concurrence culminent à 75 ou 80 Nm). Mais la puissance brute n'est pas tout, d'autant plus que les constructeurs de moteurs ne sont pas tenus par les normes et indiquent donc les valeurs qui leur conviennent le mieux. Dans ce cas, le couple de sortie du moteur peut être réduit par un engrenage ou, dans le cas du moteur Brose T, par une courroie. Impossible de connaître la puissance effectivement transmise à la roue sur la base des données techniques des constructeurs. C’est pourquoi nous évaluons le comportement du moteur et l’approbation de l’assistance électrique dans la pratique.

Rien de tel que des essais en forêt avec des dénivelés, mais il faut encore y aller. Alors tout d’abord sur la route, nous avons eu l’occasion de vérifier le comportement du Rockrider e-ST 900. Et ce fut une bonne surprise, car même le moteur était éteint et malgré les 2.8 "pneus, nous avons remarqué que la moto est très roulante, signe que les frottements liés au moteur sont limités et que la partie de la moto" tient la route "Nous apprécions en passant la finesse du moteur et son silence.

ne tarde pas à passer à l'assistance électrique, car si vous roulez à plat, le rythme est bon, les 24 kg de notre modèle de test Rappelons-nous vite lors de la première montée. Une assistance à + 40% peut compenser ce surpoids, mais c’est bien sur des routes dégradées qu’un VTTAE est évalué, et dans ce cas, le mode 1 ne suffit pas.

Le changement de mode L’aide est fournie en appuyant sur les touches fléchées situées à gauche de l’ordinateur. Nous les aurions appréciées un peu plus larges et surtout plus plates, car leur angle par rapport à la poignée exige que vous appuyiez dessus avec le bout du pouce à droite. , opération moins naturelle qu’un appui vers le bas ou au moins perpendiculaire à l'axe du support, comme c'est le cas sur les marches Shimano Steps ou les commandes Bosch, par exemple.

Nous appelons donc rapidement le deuxième mode économique, fournissant une assistance de + 80%. S'il est suffisant pour la plupart du temps de marcher tranquillement, il montre ses limites dès que les pentes sont raides. C'est donc bien le mode 3 (dit "Standard") que nous n'hésitons pas à engager pour bénéficier d'une assistance à + 160%. Nous finissons par utiliser ce mode la plupart du temps, car c'est celui qui offre le plus de polyvalence. Il ne reste plus qu'à jongler avec les 10 vitesses pour maintenir une bonne fréquence de pédalage, le développement offert par la combinaison d'un mono-plateau à 34 dents et d'une cassette à 10 broches (11 à 42 dents) étant suffisant pour rouler à bon rythme sans trop pousser dans les montées. Quoi qu'il en soit, il est plus polyvalent que la combinaison "plateau 32 dents / cassette 11-36" du petit frère Rockrider e-ST 500.

Les VTTAE privilégient le plateau unique pour limiter les risques de déraillement. L’e-ST 900 bénéficie également d’un guide-chaîne et sa plate-forme de la technologie ChainFlow, qui devrait en principe garantir qu’il ne déraille jamais. Malgré ces garde-fous et l’utilisation d’une chaîne renforcée, nous éviterons quand même d’agir trop vite en écrasant les pédales pour respecter la mécanique.

Le dérailleur Shimano Deore M6000 Shadow + permet néanmoins des changements de vitesse rapides. Il est clair que Decathlon n’a pas cherché trop d’économie sur ce point et qu’il n’est pas satisfait d’un dérailleur Altus.

Il faut dire que le Rockrider e-ST 900 est plutôt destiné aux promenades en haute montagne, dixit Decathlon, un terrain de jeu assez exigeant pour les mécaniciens. C'est aussi pourquoi ce modèle dispose d'un quatrième mode ("Boost"), cette fois l'aide à + 320%. Ce qui littéralement escalade des montagnes, le moteur parle à fond et parle de son couple de 90 Nm. C’est parfois presque trop et mieux de rester à l’arrière pour coller le volant au sol et éviter de patiner. Nous regrettons de ne pas pouvoir configurer l'assistance ou simplement profiter d'un mode intelligent tel que les moteurs eMTB Bosch Performance CX, par exemple. Notons que malgré les 90 Nm annoncés pour cette Brose T, nous n’avons pas eu l’impression de bénéficier d’un réel surplus de couple par rapport à cette dernière.

Au moment du freinage, on peut compter sur les freins à disques hydrauliques Tektro TKD32. Avec leurs disques avant et arrière de 180 mm et leurs étriers à double piston, ils offrent assez de mordant pour les pratiques pour lesquelles l’e-ST 900 est conçue. Bien que nous sachions mieux, nous avons dans tous les cas, nous n’avons pas eu la possibilité de les prendre en défaut pendant les descentes de nos essais. Notre test de freinage d'urgence à plat a permis un arrêt en moins de 3 m, aidé par de gros pneus, sans aucun doute.

Mieux encore qu'avec un vélo électrique urbain ou même tous azimuts, l'autonomie varie complètement avec un VTTAE. La différence d'altitude est bien sûr à prendre en compte, mais aussi l'état du sol (boueux, sec …), la pression des pneus, sans oublier le moyen de contrôle, la fréquence de pédalage et le … poids du cycliste de montagne (environ 85 kg entièrement équipés et avec une réserve d’eau, pour nous)

Pour évaluer l’endurance du Rockrider e-ST 900, nous avons cherché à mesurer la distance que nous pouvons parcourir à pleine charge. qu’un temps d’utilisation – contrairement à ce qui a décidé d’indiquer Decathlon sur son site Web en proposant une autonomie de " 3:00 en moyenne dans les sports de vélo de montagne ". En mode Standard, nous avons parcouru près de 6 km en forêt pour vider la batterie. Nous avons pris soin de garder un rythme de pédalage supérieur à 60 tr / min tout en évitant de dépasser 25 km / h, car l’assistance électrique est automatiquement coupée au-delà de cette vitesse afin de respecter la loi définissant le pedelec. Résultat: près de 44 km avalés en un peu moins de 2 heures. Une distance qui peut augmenter considérablement si nous nous occupons de pédaler en mode économique lorsque l’utilisation du mode standard n’est pas nécessaire et que le terrain est plat (nos autres périodes de conduite plus "utilitaires" avec ce vélo allaient dans cette direction, malgré une estimation de l'autonomie qui ne veut pas descendre sur le compteur …), ou inversement diminuer jusqu'à tomber à une petite trentaine de kilomètres sur des sentiers plus accidentés, avec de grandes montées poussant à utiliser le mode Boost plus souvent.

Du côté de la charge, attendez environ 3 heures pour faire le plein, ce qui est tout à fait raisonnable pour une batterie de 14 Ah, 36 V. Cela se fait directement via un connecteur de batterie, accessible même lorsqu'il est monté sur le vélo. Il est néanmoins possible de l'enlever d'un simple tour de clé en le poussant vers la gauche du vélo si on souhaite le porter avec soi-même (et enlever une bonne partie de la valeur du vélo). Pratique, un indicateur de niveau de charge à 5 LED est présent sur le dessus de la batterie. Précisons en passant que Decathlon garantit sa batterie 2 ans ou 500 cycles de charge / décharge. Une pile Samsung SDI qui doit, selon Decathlon, en conserver environ 70% à la fin de la garantie.


Source link